Avis sur le coaching en séduction. Affligeant !

Actualités

Des avis sur le coaching en séduction ? Certains coaches ou plutôt certains pseudos-coaches en séduction 2.0 qui écrivent des articles et autres ebooks, emploient un vocabulaire bien spécifique pour s’adresser à leurs lecteurs (souvent très jeunes) et distiller leurs conseils. Il nous semble important de dénoncer cette approche.  

Quand le coaching suinte la misogynie

Certains coaches en séduction utilisent une terminologie venue des pays anglo-saxons puant la misogynie la plus déplorable. On pourrait éclater de rire s’il n’y avait pas un certain malaise. On vous laissera juger, vous faire un avis sur le coaching en séduction proposé par ces personnes à travers un florilège des expressions employées par ceux qui se disent expert dans l’art de séduire. Et si parmi les lecteurs se trouvent des lectrices, on réclamera de leur part, pour nous les hommes, un peu de compassion.

Un certain avis sur le coaching en séduction négatif !

Nous avons consacré, il y a peu, un article consacré à l’homme Alpha pour en conclure que cette image du séducteur parfait partagée sur les sites de séduction consacrés aux hommes était bien puérile et totalement erronée. Il convient maintenant de s’attarder sur la terminologie employée sur ces mêmes sites pour conseiller les jeunes gens dans leur séduction. On constate alors que l’approche pédagogique y est totalement déshumanisée. En effet, sur ces sites, on envisage de « pécho » aucunement pour l’amour de la femme, pour ce qu’elle peut représenter en termes d’émotions, de partage sensuel mais comme un challenge, comme une occasion de faire grandir son tableau de chasse et surtout pour briller auprès des copains.  Attention, ce qui va suivre n’est pas joli joli. On vous aura prévenu…

Un lexique pour vous faire une opinion sur le coaching en séduction

Parmi les innombrables expressions utilisées sur les sites de séduction, nous vous en avons listé quelques-unes et apporté notre commentaire. Ainsi on peut trouver :

Target

En anglais, ce mot signifie « cible ». La target est celle que le pseudo séducteur a dans son viseur, celle qu’il va devoir séduire. Tel un tireur d’élite (« tireur » peut-être, « élite » on en doute), il doit toucher juste et faire tomber sa « proie ». Navrant…

Cockblock

En anglais « bloqueur de bite » (si si). Ce terme désigne l’obstacle qui peut s’élever entre un séducteur et sa target. Ce peut être une copine de la cible comme un autre courtisan, un concurrent, etc. On appréciera la poésie…

Close

Du verbe anglais « to close » qui signifie « fermer » ou « terminer ». Il s’agit ici d’exprimer le fait que « c’est fait », que l’objectif est atteint. Si un jeune homme a eu un kissclose, alors il a réussi à embrasser la fille. S’il peut se targuer d’avoir eu un fuckclose ? Alors il a « b…. » la fille… L’association avec le verbe « close » se déploie ainsi à l’infini. Un dernier exemple : un jeune homme se vante d’avoir eu un Blowjobclose ? Alors cela signifie qu’il a réussi à obtenir une fellation… Minable…

Bitch Shield

Cette expression se traduit par « bouclier de salope » ou « pute » ou « garce » ou « chienne » (selon chacun). Comme son nom l’indique, le bitch shield est une protection que met en place la target qui en a ras-le-bol de se faire draguer, aborder etc. Désolé mesdames si vous lisez cet article…

LMR

C’est le sigle de « Last Minute Resistance » qu’on traduira par « résistance à la dernière minute ». C’est quand on s’apprête à faire l’amour avec sa « target » mais que cette dernière manifeste des doutes au dernier moment. Et oui, on vous avait prévenu que cet article “avis sur le coaching en séduction” pouvait faire grimacer…

ASD

Il résume l’expression « Anti Slut Defense » qu’on peut traduire par « défense anti salope ». Une ASD laisse entendre que la fille fait sa difficile pour ne pas passer pour une « salope ». Mais un vrai dragueur saura l’amener à s’offrir car il sait que chez toute femme se cache une « salope » en puissance, n’est-ce pas ?

En définitive, ça donne un truc dans le genre : « Putain, hier j’ai vu une target, j’ai réussi à contourner les divers cockblocks, à faire tomber son Bitch shield et j’aurais pu obtenir un fuckclose si ma target n’avait pas fait une LMR ! Merde, j’ai pas vu venir son ASD ! Heureusement je ne suis pas reparti bredouille et j’ai réussi à obtenir un kissclose… ». Amis poètes, bonjour…

La grande classe dans l’approche de la séduction

Ainsi ce vocabulaire technique est employé par ceux qui se qualifient de coach en séduction. Et il est repris par les lecteurs en quête de conseils pour partager leurs expériences sur les forums, dans les commentaires, pour se faire comprendre entre initiés. Et oui, le dragueur, le séducteur (du moins selon leurs critères), dès qu’il couche avec une fille n’a qu’une chose en tête : raconter en ligne ses exploits aux copains. La grande classe quoi ! La preuve que leur vision de la séduction n’est qu’une opportunité de se faire valoir, de gonfler son petit égo souvent malmené.

Attention jeunes gens, vous frôlez la ligne rouge, vous la dépassez même. Et surtout vous vous éloignez à grands pas de la beauté et de la sensualité que représente l’art de séduire. Vous avez, certes, la jeunesse comme excuse mais il serait bien venu que vous revoyiez votre copie…

Quant aux coaches en séduction, coupables de communiquer ces âneries et bien… inutile de leur faire la morale : c’est sûrement cause perdue.

 

D’autres lectures pour vous accompagner :

L'art d'inviter une femme chez-soi

Et si la méditation permettait de vaincre la timidité ?

Rejoignez notre communauté