Gainsbourg séducteur ou le charme des sonorités

Conseils en séduction
Gainsbourg séducteur et immense génie de la chanson française

Gainsbourg séducteur ? Ce n’est un secret pour personne. L’auteur-compositeur a côtoyé les plus belles femmes, dans le domaine professionnel comme personnel. Combien de femmes vantent sa beauté, son physique pourtant si particulier ! Une preuve, s’il en est, que la gent féminine peut être sincèrement attirée par un homme dès l’instant qu’il manifeste une véritable sensibilité artistique et créative. Retour sur ses chansons et son génie incontestable dans l’art de séduire par les mots et leurs sonorités.

Serge Gainsbourg séducteur ou l’art de jongler avec les sons

L’auteur compositeur de génie qu’était Serge Gainsbourg disait que c’était le mot, sa sonorité, son élégance, son originalité, sa musicalité qui déclenchaient chez lui l’inspiration. Quand on connaît bien son œuvre, en effet, on mesure que toute sa création reposait sur la sensualité des mots et des sons. Le sens véritable d’une chanson, pour lui, n’avait pas réellement d’importance. Et il fuyait toute forme de réalisme. Son objectif était de libérer l’imagination de l’auditeur et de la laisser gambader aux rythmes des rimes, des épiphores, des allitérations et autres assonances. Un talent qui en a inspiré plus d’un mais qui n’a, à cette heure, jamais été égalé.

Gainsbourg et le rap

Nous parlions des rimes, des allitérations et des assonances. Comment ne pas alors penser au rap qui, lui aussi, à l’instar de Gainsbourg, construit sa force sur ce type de figures de style. Mais sommes-nous trop sévères en prétendant que dans cet univers artistique, dans ce monde raptilien (pas mal le néologisme non?), les répétitions de consonnes, de voyelles, de mots, apparaissent effroyablement lourdes et agaçantes à l’oreille ? Il n’y a aucune fluidité, aucune élégance ; c’est brutal ou, à défaut, indigeste tant la figure de style est appuyée, recherchée. C’est too much comme dirait l’autre… Rien à voir avec les sonorités gainsbourgeoises. Quelques vers de la Javanaise l’illustrent parfaitement :

J’aVoue
j’en ai baVé
pas Vous
Mon amour…
AVant d’aVoir
Eu Vent
de Vous
Mon amour…

Allitération en « V », pour signifier la sensualité, l’érotisme du vouvoiement, le V de volupté, puis achever la répétition par un mot qui dénote, qui oblige la bouche, les lèvres à se mouvoir pour le prononcer : « amour »… Sublime.

Gainsbourg et l’amour

Gainsbourg n’aura chanté que les femmes et l’amour physique, à quelques exceptions près. “De quoi parler d’autre ?” disait-il très sérieusement. En tous cas, il l‘a fait de façon sublime. Gainsbourg séducteur chantait l’amour dans tous les sens du terme. Il pouvait se montrer provoquant, il pouvait frôler, parfois, la vulgarité, mais sans jamais s’y abîmer. Qu’importe le fond si la forme s’avère toujours délicate et sensuelle !

Vous souvenez-vous de la chanson Overseas Telegram? Comment rester insensible à cet épiphore (répétition du même mot) :

Et qu’ouvrant ce télégramme
Et lisant ce télégramme
A la fin du télégramme
Tu te mettes à pleurer

Gainsbourg séducteur grâce aux figures de style

Que de figures de style on trouve chez Gainsbourg ! C’était une façon chez lui de sauvegarder sa pudeur. De tout montrer sans rien dire. Oui il y a bien un Gainsbourg séducteur mais toujours de façon détournée. On peut aimer un Jacques Brel qui grimace, pleure et sue en chantant « Ne me quitte pas » pour raconter une rupture difficile, mais on peut aussi préférer moins de démonstration, une forme de timidité, de pudeur avons-nous dit. Un artiste qui se raconte à travers des sons et non des émotions trop faciles d’accès. Comment parler de la rupture chez Serge Gainsbourg ? En privilégiant évidemment le son, l’abréviation qui résume à elle seule la fin d’un couple, à savoir « EX ».

Sous aucun prétex-
Te je ne peux
Devant toi surex-
Poser mes yeux
Derrière un kleenex
Je saurai mieux
Comment te dire adieu

De la volupté, des clins d'oeil, des jeux de rôle pour sexualiser une première rencontre

La richesse des références culturelles dans l’œuvre gainsbourgeoise

Pour les adolescents qui découvrent Gainsbourg, ce peut être  leur première fenêtre sur l’art ; l’art sous toutes ses formes. Car chez cet artiste on trouve mille et une références artistiques. N’a-t-il pas chanté du Hugo, Baudelaire, de Nerval… N’a-t-il pas écrit sur Chopin, Beethoven, Brahms, Dvorak… Ne faisait-il pas référence, dans ses chansons, à Nabokov, Huysmans, Verlaine, Picabia, Francis Bacon, Artaud, Rimbaud… Son inspiration provenait d’une culture polyforme, qu’elle soit musicale, littéraire ou picturale. C’est sûrement ce qui rend ses propres créations si élégantes ! Et quand il avait les affres de la création, il s’en prenait aux affreux, ceux qui exprimaient un art majeur :

J’ai des doutes, j’ai les affreux
Les affreux d’la création
Comprennent-ils ? Pas si con…
Hmmm Hmmm Hmmm

Et puis bien sûr, il y a ce sommet de sonorités : Variations sur Marilou, où, Gainsbourg, s’inspirant des Variations Goldberg de Jean Sébastien Bach, joue sur les mots et leurs sonorités comme le musicien baroque joue sur les notes et leurs enchevêtrements. Variations sur syllabes, pour tenter d’atteindre l’harmonie, le rythme, pour aboutir à l’ultime raffinement pour l’oreille. Exactement comme l’ambitionnait de faire Bach avec son clavecin. Bien sûr, Gainsbourg, fidèle à lui-même, choisit d’orienter le thème de sa chanson sur ce qui est, justement à ces yeux, l’illustration de la beauté, de l’harmonie, du rythme et du raffinement, à savoir : une femme, seule, se caressant en se perdant dans ses rêves intimes :

Lorsqu’en un songe absurde
Marilou se résorbe
Que son coma l’absorbe
En pratiques obscures
Sa pupille est absente
Mais son iris absinthe
Sous ses gestes se teinte
D’extases sous-jacentes

Gainsbourg et le surréalisme

Evidemment, l’œuvre de Serge Gainsbourg fait aussi référence au mouvement surréaliste (et peut-être plus encore au dadaïsme) qui était en haut de l’affiche dans les année 20 et 30 du siècle dernier. Les jeux de mots, la provocation, l’imagination au pouvoir et bien sûr les formes sonores pour illustrer le propos. Rappelez-vous cette chanson qui parle du nazisme, de la folie, de la perversité monstrueuse sous les salves de mitraillettes :

Otto est une tata teutonne
Pleine de tics et de totos
Qui s’autotète les tétés
En se titillant les tétons
Et sa mitrailleuse fait Ratatatata tata

Un chanteur misogyne ?

Gainsbourg aimait les femmes. Ses compositions pour Bardot, Birkin, Deneuve, Adjani, pour n’en citer que quelques unes de ses interprètes, le prouvent. Mais peut-on parler d’une certaine misogynie chez lui ? Oui et non. Oui car il n’a jamais épargné les femmes dans les chansons qu’il interprétait lui-même. Mais son public féminin ne lui en a jamais voulu. La raison ? Ces dames ont bien compris qu’une certaine misogynie peut, parfois, être l’expression d’un amour frustré, d’une âme blessée, d’une sensibilité à fleur de peau. Et quand on se moque (gentiment) des femmes avec subtilité et humour, ces dernières pardonnent tout :

Le cerf brame,
L’âne brait,
Le lion rugit,
Cancane la cane,
Le taureau mugit,
Le dindon glouglote,
Et braille le paon,
La caille margotte,
Siffle le serpent…
Toi toi toi,
toi, sois belle et tais-toi !

Gainsbourg séducteur ? Oui, définitivement !

C’est peut-être donc ça le séducteur parfait, celui qui fait chavirer le cœur des femmes grâce à une sensibilité artistique, un talent hors normes et un brin de misogynie pour camoufler, en fait, une totale dépendance à l’esthétique féminin et une pudeur des sentiments… Gainsbourg c’est toujours trouvé laid. Il en a énormément souffert semble-t-il. Mais nous savons une chose : les regards que les femmes ont porté sur lui l’ont inspiré pour écrire des chansons qui feront à jamais partie de notre patrimoine artistique. Merci l’artiste.

 

D’autres lectures qui pourraient vous plaire :

Casanova, l’ultime séducteur ? Découvrez en quoi cet homme fut libre à travers quelques unes de ses citations

Séduire comme Casanova ? Plus facile à dire qu'à faire car ce séducteur n'a pas secret, il s'agit juste d'un amoureux fou des femmes

Vous cherchez l’amour ? Vous en quête de l’âme sœur ? Connaissez-vous nos agences de rencontre ? On vous invite à les découvrir.

Découvrez nos agences de rencontre Love Expert en France et en Suisse

Rejoignez notre communauté